mardi 21 juin 2016



"Parce que l'amour est universel, les chagrins qui vont avec aussi."



Extrait de Quitte moi. 

"J'avais ce putain de cœur brisé sur les bras et je ne savais pas quoi en faire.
C'est fou comme soudain on peut haïr un prénom sans qu'il n'y soit pour rien. Je détestais cette fille plus que quiconque alors que je ne la connaissais même pas.

A force de lui courir après, le seul truc que j'avais réussi à attraper était un point de côté. J'étais essoufflée, éreintée, toute courbaturée. J'avais été endurante. Je pensais pouvoir le retrouver à l'arrivée, qui sait, au bout des 42 kilomètres... Romantique jusqu'à la moelle, il fallait pourtant que je me rende à l'évidence. Je tournais en rond et en boitant, alors que lui poursuivait de nouveaux rêves. Au loin. Sans moi. Avec elle. Lui susurrant sans doute au creux de l'oreille les promesses qu'il m'avait déjà faites, avant de les briser."   

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire