mardi 14 janvier 2014

Déjà 6 mois plus tard.

Pensée du soir, bonsoir : 

D'abord, il y a ce moment où tu te sens prêt(e) parce que ton manuscrit te botte bien, mais où t'hésites quand même ! 
Normal, c'est une décision importante mine de rien. Car envoyer son roman à des éditeurs, c'est un peu comme si tu leur avais envoyé des photos de toi à poil, c'est la même sensation ! Haannn !! 
Résultat, tu stresses un max et limite tu regardes tes mails toutes les cinq minutes comme s'ils allaient te répondre dans la semaine qui suit. Puis, vient l'euphorie d'un "Sur un malentendu ça peut passer..." où bizarrement, tu commences un peu à croire en ton sex-appeal...euh... ton histoire, et ce, surtout grâce à des bêta-lecteurs trop sympas qui entre-temps ont dévoré (Moi, en rajouter ?) ton livre! 
Oui, sauf que cette période ne dure qu'un temps et l'attente, elle, continue... Elle est de plus en plus longue d'ailleurs, surtout quand les éditeurs se mettent à lister leurs nouveaux auteur(e)s et que toi, t'attends encore, et encore, et encore, et... Jusqu'à ce que t'écrives ce truc sans le moindre intérêt, après huit heures de boulot, comme si ton blog était ton psy ! 

Joyeux Noel Félix ! 
Ah ben, non, Noël, c'est passé ! 


Bref, voici rien pour vous, un nouvel email qui  ne donnera finalement jamais suite... Le pourquoi du comment, ça, on ne le saura probablement pas... J'ai envoyé mes coordonnées à cette "gentille" dame qui ne m'a finalement jamais recontactée... Et ouais, en plus d'attendre, certains éditeurs vous font des petites blagounettes de mauvais goût !!! 

" Bonjour,
Vous nous aviez confié un manuscrit " A l'ombre des regards - Tome 1 : un amour pervers je reviens vers vous pour vous communiquer la réponse du comité de lecture.
J'auraisouhaité vous en parler un peu plus en détail c'est pourquoi je souhaiteraiavoir vos coordonnées téléphoniques 
Si toutefois,  depuis l'envoi de votre manuscrit à notre comité de lecture, vous aviez signé dans une autre maison d'édition je vous remercie de m'en faire part de sorte à ce que nous puissions procéder à la destruction de votre manuscrit.
Merci de l’attention que vous porterez à ma demande.
Veuillez croire en l'expression de mes salutations les meilleures.
Madame X "



Moi, blasée ? Mais qu'est-ce qui vous fait dire ça, hein ? 

2 commentaires:

  1. Est-ce que la photo est un "lapsus révélateur"? c'est bien dans ce film que Depp est un auteur schizophrène? ^^
    en tout cas, bon courage pour l'attente (il n'y a rien de pire que l'attente) et tu vas bien finir par être éditée, nom de Dieu! (c'était pour être polie)
    du coup, ça me donne envie de me m'activer un peu pour envoyer le mien à des éditeurs mais d'abord il faut corriger!

    RépondreSupprimer
  2. Ah ah ! Oui, c'est bien ça dans ce film qu'il tue tout le monde à la fin !
    Merci Mel. Bon courage à toi aussi pour les corrections. J'essaye de continuer, et de terminer ton super roman dans la semaine qui arrive... Bon week-end !

    RépondreSupprimer